Vous êtes ici : Accueil   >   Musique   >   Formations (Licence et Master de musicologie)   >   Masters et concours

MASTER Musicologie

Contenus et types d'enseignement

Connaissances scientifiques à acquérir

L'objectif principal du Master mention Musicologie est de fournir une spécialisation de haut niveau dans les domaines spécifiques de la discipline musicologique. Cette formation propose une vision très actuelle de la musique et de l’ensemble du fait musical, dans une démarche qui concilie les pratiques traditionnelles de la recherche avec l’ouverture interdisciplinaire caractérisant la réflexion musicologique du XXIe siècle. L’ensemble des enseignements est assuré par une équipe d’enseignants-chercheurs qui forme non seulement le noyau du laboratoire ACCRA (Approches Contemporaines de la Création et de la Réflexion Artistiques – EA 3402) mais aussi celui du Laboratoire d’Excellence GREAM (Groupe de Recherches Expérimentales sur l’Acte Musical). Le Master mention Musicologie est conçu en cohérence avec cette démarche d’excellence. Si l’une des aspirations de cette mention est de contribuer à former les futurs chercheurs, non moins importante est la volonté de partager un savoir-faire technico-théorique avec des interprètes de haut niveau spécialisés dans les différents répertoires musicaux. Néanmoins, le monde musical (médias, festivals, etc.) nécessite de plus en plus de personnes capables de maîtriser le fait musical dans sa globalité. Ainsi, des enseignements ciblés sur des aspect inhérents à la médiation culturelle et à la communication sont aussi proposés comme option. L’étudiant peut donc choisir différentes dimensions technico-professionnelles : celle de la recherche et/ou de la médiation culturelle ou encore celle de la pratique musicale. De ce fait, le Master mention Musicologie est articulé en trois parcours : Études et recherche en musique, Informatique musicale et création sonore (parcours supendu en 2018-2019) et Composition et interprétation musicale. La formation de ces trois parcours est complétée par des enseignements de langue anglaise et allemande avec une connotation strictement musicologique et music ale.

Connaissances scientifiques principales :
  • Maîtriser l'ensemble du fait musical sur le plan historique, analytique et socio-culturel.
  • Maîtriser l'ensemble du fait musical sur le plan technique.
  • Maîtriser les éléments fondamentaux de l'informatique musicale.
  • Avoir une ouverture sur l’histoire, l’art et la société.
  • Maîtriser l'expression écrite et orale en français et au moins dans une langue étrangère vivante.

Description générale du contexte

L'objectif principal du Master mention Musicologie est de fournir une spécialisation de haut niveau dans les domaines spécifiques de la discipline musicologique. Cette formation propose une vision très actuelle de la musique et de l’ensemble du fait musical, dans une démarche qui concilie les pratiques traditionnelles de la recherche avec l’ouverture interdisciplinaire caractérisant la réflexion musicologique du XXIe siècle. L’ensemble des enseignements est assuré par une équipe d’enseignants-chercheurs qui forme non seulement le noyau du laboratoire ACCRA (Approches Contemporaines de la Création et de la Réflexion Artistiques – EA 3402) mais aussi celui du Laboratoire d’Excellence GREAM (Groupe de Recherches Expérimentales sur l’Acte Musical). Le Master mention Musicologie est conçu en cohérence avec cette démarche d’excellence. Si l’une des aspirations de cette mention est de contribuer à former les futurs chercheurs, non moins importante est la volonté de partager un savoir-faire technico-théorique avec des interprètes de haut niveau spécialisés dans les différents répertoires musicaux. Néanmoins, le monde musical (médias, festivals, etc.) nécessite de plus en plus de personnes capables de maîtriser le fait musical dans sa globalité. Ainsi, des enseignements ciblés sur des aspect inhérents à la médiation culturelle et à la communication sont aussi proposés comme option. L’étudiant peut donc choisir différentes dimensions technico-professionnelles : celle de la recherche et/ou de la médiation culturelle ou encore celle de la pratique musicale. De ce fait, le Master mention Musicologie est articulé en trois parcours : Études et recherche en musique, Informatique musicale et création sonore et Composition et interprétation musicale. La formation de ces trois parcours est complétée par des enseignements de langue anglaise et allemande avec une connotation strictement musicologique et musicale.
  • Parcours Études et recherche en musique : ce parcours s’adresse aux personnes ayant un particulier intérêt pour l’ensemble des répertoires musicaux européens et extra-européens du point de vue historico-analytique, théorique, socio-culturel et esthétique. Á travers des ateliers de rédaction de textes et à travers la participation aux activités du GREAM (invitation de conférenciers, organisation de journées d’études et/ou de travails éditoriaux, etc.) l’étudiant est projeté dès la première année dans une réelle dimension de recherche universitaire. Néanmoins, des options « professionnalisantes » permettent aussi de s’orienter vers les domaines de la médiation culturelle (économie et gestion du spectacle vivant, production et administration du spectacle vivant, etc.). La possibilité d’effectuer des stages de longue durée donne à l’étudiant le moyen d’organiser le cursus selon des modalités correspondant le plus possible à ses intérêts.
  • Parcours Informatique musicale et création sonore : ce parcours est développé en partenariat avec la Hochschule für Musik de Karlsruhe, sous la responsabilité de l’Université Franco-Allemande (UFA), la Faculté des Arts et le Labex GREAM de l’Université de Strasbourg. Il s’agit d’une formation « professionnalisante » centrée sur les musiques liées aux nouveaux supports informatiques et numériques. N.B. Formation suspendue pour l’année universitaire 2018-2019.
  • Parcours Composition et interprétation musicale : le Master Composition et interprétation musicale s’articule autour de deux grands axes : une pratique musicale de très haut niveau et des enseignements musicologiques au sens strict, avec une attention particulière sur les problématiques concernant l'interprétation musicale (Music Performance Studies). Ce parcours est développé en partenariat avec l'Académie supérieure de musique de Str asbourg. Le Master s’achève par la remise d’un mémoire qui s’articule avec la réalisation d’un récital public. Il s’agit d’une formation à capacité limitée. Son accès est soumis à la réussite d’un concours d’entrée (les modalités d’admission sont précisées sur le site de l’Académie Supérieure de Musique de Strasbourg : http://www.hear.fr).

Compétences à acquérir

  • Être apte de se servir aisément les différents registres d’expression écrite et orale de la langue française avec un niveau correspondant à celui de la recherche universitaire.
  • Être apte à se servir aisément de l’expression écrite et orale dans au moins une langue vivante étrangère (anglais ou/et allemand vivement conseillés).
  • Maîtriser les principales méthodes disciplinaires pour documenter et comprendre un ouvrage ou l’ensemble d’un répertoire musical dans une perspective de recherche scientifiques.
  • Être capable de mener une réflexion sur le plan épistémologique de l'ensemble du fait musical.
  • Identifier l’actualité des problématiques disciplinaires et leurs évolutions selon une réflexion prospective.
  • Maîtriser les éléments fondamentaux de l'informatique musicale.
  • Développer une pratique instrumentale et/ou vocale de haut niveau.
  • Avoir un regard critique quant aux problématiques concernant l'interprétation et la performance musicale (Music Performance Studies).

Partenariats académiques ou professionnels

Partenariat avec l'Académie Supérieure de Musique de Strasbourg (uniquement parcours Composition et interprétation musicale).

Ouverture internationale

Accords Erasmus Mundus :
  • Autriche (Anton Bruckner Privatuniversität, Linz).
  • Espagne (Universidad Complutense de Madrid).
  • Grèce (Technologiko Ekpaideutiko Idrima Epirou, Arta).
  • Irlande (National University of Ireland, Maynooth).
  • Italie (Università degli Studi di Pavia).
  • Roumanie (Academia de Muzica Gheorghe Dima, Cluj-Napoca).
  • Royaume Uni (Cardiff University).

Contrôle des connaissances

Les modalités d'évaluation des étudiants se font soit par examen (parfois couplé à des modalités de contrôle continu), soit par contrôle continu intégral. Les modalités des épreuves sont communiquées en début de semestre. Le stage obligatoire (140 heures) est validé après examen de l'évaluation du tuteur de l'étudiant, auto-évaluation de l'étudiant et entretien avec un membre de l'équipe pédagogique. Les stages non obligatoires s'inscrivant dans le cadre d'UE volontaires sont validés après examen de l'évaluation du tuteur de l'étudiant, auto-évaluation de l'étudiant et entretien avec un membre de l'équipe pédagogique.
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Le master professionnel "Composition et Interprétation musicale" (CIM), développé en partenariat avec l’Académie supérieure de musique de Strasbourg, correspond à une qualification de haut niveau venant récompenser un cursus particulièrement exigeant.
L’objectif du master est de former des musiciens ayant non seulement atteint un haut degré de virtuosité dans leur domaine, mais possédant également des connaissances musicales théoriques, historiques, esthétiques et analytiques poussées. Les instrumentistes ou chanteurs doivent montrer qu’ils ont atteint une maturité suffisante dans l’interprétation, et les compositeurs faire preuve d’un style personnel et maîtrisé. Un important travail aussi bien de pratique musicale que de lecture et de réflexion est exigé.

Compétences à acquérir

Pratique de soliste ou de musicien en formation d'ensemble de chambre ou d'orchestre au niveau professionnel. Capacité à situer sa pratique pédagogique dans un cadre théorique, savoir préparer des cours individuels ou en groupe. Capacité à contextualiser sa pratique musicale.

Contrôle des connaissances

L'évaluation se fait de diverses manières : régulièrement lors des cours, ponctuellement au cours ou en fin de semestre (dossiers, examens écrits, oraux).

Contact

Département de Musique

14
67084 STRASBOURG
0368856477

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :120
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

La musique est un phénomène humain universel qui, aussi loin qu’on remonte dans le temps où qu’on se déplace à la surface de la terre, a partout et toujours existé. L’aptitude de notre espèce à distinguer les hauteurs sonores et faire de la musique est attestée par la découverte d’instruments datant d’il y a trente ou quarante mille ans, témoignant chez les humains de cette époque d’un état de socialisation et de développement des capacités cognitives tel qu’il implique que l’origine de la musique est encore antérieure. Celle-ci a vraisemblablement accompagné l’apparition même des êtres humains. De quelque côté que l’on se tourne, il n’y a ainsi pas d’humanité sans musique. De même, on a depuis longtemps réfléchi à la musique, à sa nature, son rôle ses effets ; les premiers écrits sur la musique remontent à l’Antiquité, alors que les systèmes musicaux modaux étaient déjà constitués et offraient un haut degré de raffinement. Elle a participé au développement des mathématiques en rendant perceptible la justesse des rapports numériques, et a été au cœur de la conception du monde transmise par les Anciens. Chez Newton encore, c’est la musique qui sert de modèle à sa nouvelle théorie des couleurs. De nos jours, la musique — tous styles et genres confondus — est le fait d’acteurs multiples et d’un public innombrable, comprenant des amateurs aussi bien que des professionnels ; forme personnelle d’expression artistique comme industrie culturelle de masse, la musique constitue un secteur économique de première importance. La musicologie, quant à elle, regroupe une communauté considérable de chercheurs au sein d’une discipline organisée à l’échelle internationale, illustrée par des publications aussi diverses qu’abondantes.

Loin de figurer comme un appendice plus ou moins facultatif aux disciplines enseignées à l’université, la musicologie s’intéresse par conséquent à un fait humain fondamental. S on domaine est extrêmement vaste et potentiellement infini. Elle est enseignée et pratiquée sur tous les continents. Loin d’être figée dans des habitudes désuètes, elle est marquée par un renouveau constant de ses méthodes et de ses buts. Bien qu’elle possèdes des outils propres, adaptés à ses spécificités, la musicologie est aussi, et par nature, interdisciplinaire ; elle s’associe aussi bien aux principales disciplines scientifiques qu’à celles des sciences historiques, humaines et sociales au sein d’un spectre très large : mathématiques, acoustique, informatique, traitement du signal, sciences cognitives, neurosciences, psychologie, archéologie, histoire, sociologie, anthropologie, ethnologie, médecine…

L’objectif du parcours « Études et Recherche en musique » au sein du Département de musique, composante de la Faculté des arts de l’université de Strasbourg, est de proposer une formation universitaire générale en musicologie appuyée pour partie sur des cours et des séminaires — destinés à enrichir les connaissances acquises en licence et à prendre connaissance des enjeux actuels de la discipline — et pour partie sur le travail de recherche personnel des étudiants, en lien avec ces enjeux. En deuxième année, une option « professionnalisante » assortie d’un stage long est ouverte aux étudiants qui le souhaitent, leur permettant d’associer l’acquisition de connaissances et le développement de compétences à l’expérience directe de leur mise en rapport avec la vie musicale active.

Ce master ambitionne ainsi de former de futurs chercheurs qui contribueront à l’évolution de la musicologie, en les préparant à une poursuite d’études en doctorat dans le cadre des structures universitaires et de recherche présentes sur le site, incluant en premier lieu l’école doctorale des Humanités (ED 520), l’équipe de recherche en arts « Approches contemporaines de la création et de la réflexion artistiques » (équipe d’accueil EA 3402 ACCRA) et le laboratoire d’excellence « Groupe de recherche expérimentale sur l’acte musical » (Labex GREAM). Mais le monde musical (orchestres, médias, festivals, etc.) a aussi besoin de personnes maîtrisant le répertoire musical et possédant une culture générale étendue, capables de communiquer, au besoin dans une langue étrangère, auprès du public selon un point de vue synthétique et original. Outre l’enseignement et la recherche, les débouchés se trouvent aussi dans les équipes de programmation et de communication des acteurs musicaux régionaux ou nationaux, dans une fonction de conseil auprès des collectivités, auprès des éditeurs discographiques et de l’édition musicale, et s’étendent dans des directions multiples. Les débouchés de ce master forment en réalité une large palette ; néanmoins ils ne correspondent pas toujours à des itinéraires préétablis, et dépendent étroitement des profils et des investissements individuels.

Le master constitue également un complément de formation précieux pour les instrumentistes se destinant aussi bien à une carrière d’interprète que d’enseignant de musique. Il représente une préparation de premier choix au concours de l’agrégation, dont les candidats se doivent de posséder une vaste culture et une haute technicité musicales. Moyennant un complément d’études dans un master spécialisé adapté, il ouvre aussi à des débouchés dans des domaines aussi variés que la gestion culturelle, la musicothérapie, la bibliothéconomie ou l’informatique musicale. Enfin, toute connaissance ou réflexion n’ayant pas pour but un débouché professionnel ou une rentabilité à plus ou moins court terme mais valant également pour elle-même, le master est aussi destiné aux personnes souhaitant bénéficier d’une solide formation en musique et désirant étendre et approfondir leur compréhension de celle-ci. L’optique de ce master s’inscrit dans la conception humboldtienne de l’ enseignement supérieur défendue par l’université de Strasbourg, conception selon laquelle la société dans son ensemble ne peut que retirer un bénéfice du fait que ses citoyens soient aussi instruits et cultivés que possibles, capables d’une pensée indépendante, et qu’elle ne peut se contenter de techniciens spécialistes d’un domaine applicatif limité et n’ayant pas de perception de la portée de leur action.
 

Contact

Équipe pédagogique

Marta Grabocz (Professeur des universités)

Alessandro Arbo (Professeur des universités)

Pierre Michel (Professeur des universités)

Mondher Ayari (Maître de conférences HDR)

Mathieu Schneider (Maître de conférences HDR)

Département de Musique

14
67084 STRASBOURG
0368856477

Conditions d'admission

  • Master Études et recherche en musique : Licence (de préférence licence de musique).
  • Master Informatique musicale et création sonore : Licence (de préférence licence de musique).
  • Master Composition et interprétation musicale : ouvert aux titulaires d’une licence de musique et d’un DNSPM (ou d’un diplôme étranger équivalent) selon les modalités précisées sur le site de la Haute école des arts du Rhin (voir la rubrique ci-dessous).

Publics visés

Les parcours de la mantion Master Musicologie s’adressent aux personnes ayant un particulier intérêt pour l’ensemble des répertoires musicaux européens et extra-européens du point de vue historico-analytique, théorique, socio-culturel, esthétique ainsi que de la pratique musicale.

Modalités d'inscription

Tout étudiant titulaire d’une licence de musique et d’un DNSPM (ou d’un diplôme étranger équivalent) peut poser sa candidature au master CIM. Un bon niveau d’expression et de rédaction en langue française sont indispensables pour suivre ce programme d’études (un niveau inférieur au B1 du CECR motive un refus à l’admission, C1 recommandé).
Tous les candidats, qu’ils soient ou non étudiants à l’Université de Strasbourg ou à l’Académie supérieure de musique de Strasbourg/HEAR, doivent réussir le concours d’entrée (voir conditions et le calendrier sur le site de l’Académie supérieure de musique de Strasbourg-HEAR). Une audition et un entretien sont demandés par la commission d’examen des candidatures.

Pré-requis obligatoires

Tout étudiant titulaire d’une licence de musique et d’un DNSPM (ou d’un diplôme étranger équivalent) peut poser sa candidature au master CIM. Un bon niveau d’expression et de rédaction en langue française sont indispensables pour suivre ce programme d’études (un niveau inférieur au B1 du CECR motive un refus à l’admission, C1 recommandé).
Tous les candidats, qu’ils soient ou non étudiants à l’Université de Strasbourg ou à l’Académie supérieure de musique de Strasbourg/HEAR, doivent réussir le concours d’entrée (voir conditions et le calendrier sur le site de l’Académie supérieure de musique de Strasbourg-HEAR). Une audition et un entretien sont demandés par la commission d’examen des candidatures.

Pré-requis recommandés

voir prérequis obligatoires

Débouchés

  • Doctorat en musicologie (carrière de chercheur ou d’enseignant-chercheur).
  • Autre master complémentaire (par ex. gestion culturelle).
  • L'enseignement et la formation.
  • Métiers de la critique musicale.
  • Métiers de l’édition (spécialisée, musicale, phonographique).
  • Métiers liés à la production, à la communication et à la programmation musicales.
  • Métiers du conseil auprès des décideurs publics.
  • Le secteur de l'industrie multimédia.
  • La pratique musicale : interprète, compositeur, etc.

Poursuite d'études

  • Doctorat.

Poursuite d'étude

Les titulaires du master CIM peuvent se présenter comme musiciens sur le marché du travail international (compositeur ou interprète ; enseignant dans des conservatoires / des écoles de musique ; gestion et administration culturelle, ...). Ils peuvent passer également un Diplôme d'Université (DU) "Composition et Interprétation Musicale" en collaboration avec l'Académie supérieure de musique de Strasbourg, dans une autre spécialité que celle présentée dans le Master CIM. Ils ont également le droit de présenter une inscription à un doctorat de recherche.

Poursuite d'étude

Doctorat en musicologie, ou autre spécialité de master associant la musique à une compétence d'un autre ordre, par exemple la gestion culturelle, la musicothérapie.

Codes Rome

  • K2107 - Enseignement général du second degré
  • K2108 - Enseignement supérieur
  • K2401 - Recherche en sciences de l'homme et de la société
  • L1302 - Production et administration spectacle, cinéma et audiovisuel
  • E1103 - Communication

Structure et organisation pédagogiques

  • Formation initiale et continue, travail individuel, travail dirigé, stages. Formation dispensée en mode présentiel : le nombre de supports informatiques (Moodle) rend toutefois le suivi de ce master compatible avec le statut d’étudiant salarié ou bien celui d’artiste de haut niveau.
  • 2 ans (4 semestres).
  • Description des enseignements principaux :
  1. Méthodologie de la recherche, Épistémologie de la recherche, Ateliers de rédaction de textes.
  2. Informatique musicale.
  3. Histoire de la musique, Histoire de l’interprétation musicale, Analyse de la musique.
  4. Médiation culturelle, Professionnalisation.
  5. Pratique musicale.

Programme des enseignements

Composition et interprétation musicale

Études et recherche en musique

Contact

Faculté des Arts

14 RUE DESCARTES BAT LE PORTIQUE
67084 STRASBOURG